Palper Rouler

Qu’elle soit aqueuse (la plus facile à éradiquer), adipeuse ou fibreuse (la pire de toutes), la cellulite est à cibler au cas par cas pour un traitement le plus adapté possible, gage de résultats optimaux.


Mais quelle que soit la situation, la méthode du palper-rouler est toujours une bonne solution avec activité physique et alimentation équilibrée. Le palper-rouler : qu'est-ce que c'est ?


Le palper-rouler n’est qu’une des manœuvres du massage traditionnel suédois. Il se concentre sur ce qu’on appelle parfois les "zones froides" parce que le tissu conjonctif est constitué d’un maillage d’adipocytes si serré qu’il diminue les circulations sanguine et lymphatique. Le liquide interstitiel est plein de grosses molécules qui sont telles qu’elles ne peuvent pas passer la barrière des capillaires sanguins toutes seules. Comme elles sont généralement toutes hydrophiles, elles s’entourent d’eau et c’est ce qui va donner cet aspect capitonné et boursouflé à la peau, la cellulite.



En pinçant et faisant rouler la peau comprimée, le palper-rouler redynamise ainsi la circulation sanguine et apporte de nouveau les nutriments qui manquaient à la zone engorgée. Ce n’est d’ailleurs pas anodin si une rougeur - bénéfique - apparaît là où l’on pince la peau. En revascularisant ainsi la zone congestionnée, on va logiquement agir sur son aspect visuel et la rendre plus souple.



Le palper rouler mécanique :

Autre alternative au palper-rouler manuel, la machine est un précieux soulagement car la manœuvre du palper-rouler est très physique pour la masseuse. L’avantage de l’appareil est uniquement qu’elle ne se fatigue pas de répéter le même geste inlassablement !"


Attention toutefois à bien choisir votre praticien car les résultats varient selon son degré de maîtrise des gestes. Les contre-indications au palper-rouler sont rares : On évite seulement de la pratiquer sur les personnes souffrant de gros problèmes circulatoires (hémophilie, thrombose veineuse…) ou présentant une fragilité capillaire excessive avec des ecchymoses au moindre choc. Ensuite, tout est une question de dosage : il est certain qu’une puissance excessive entrainera des bleus mais il n’y a pas de danger particulier à traiter la cellulite par le palper-rouler.


En respectant ces triples mesures (alimentation + sport + palper-rouler), on s’assure un bon moyen de retarder au maximum, voire éviter, le passage par la case chirurgie esthétique.