On vous dit tout sur le massage kobido du visage

Très tendance ces dernières années, ce soin traditionnel japonais liftant est idéal pour sculpter l'ovale du visage. On vous dit tout sur le massage kobido du visage.



Certaines techniques de massage permettent de redonner jeunesse et éclat au visage. L’une d’elles vient du Japon : le Kobido, dont le nom signifie « voie traditionnelle de la beauté en japonais ». Elle offre un effet lifting sans chirurgie. En France, cette technique de massage facial est exercée dans une poignée de spa et d’instituts par des thérapeutes qui ont suivi une formation. « Au Japon, le Kobido est un art traditionnel au même titre que le rituel du thé », explique Aline Faucheur, fondatrice de l’Ecrin Faucheur Paris et auteure du livre Kobido, le lifting naturel japonais aux éditions Hachette bien-être. Avant de le découvrir, retour sur la belle histoire de ce soin. « Pour les Japonais et Japonaises, la beauté est le stade ultime de la santé », confie Aline Faucheur. Et ce, depuis la nuit des temps. Rien d’étonnant au fait donc qu’ils passent beaucoup de temps à se faire dorloter dans des instituts. « Le Kobido est né au XVe siècle au Sud du Mont Fuji », indique l’experte en massage facial Kobido. « On raconte que les deux meilleurs maîtres du Anma, ancêtre du shiatsu, se sont affrontés pendant plusieurs mois pour trouver un soin particulier qui pourrait ravir l’impératrice japonaise ». Mais aucun des deux n’a gagné. Ces deux maîtres dans l’art ont donc décidé de s’associer pour créer la Maison Kobido. À l’origine, ce massage facial était réservé aux impératrices et aux geishas. Puis il devint, au fil du temps, « un art traditionnel de rajeunissement des femmes japonaises ».

Quels sont les bienfaits du massage Kobido ?

« Le massage Kobido, c’est avant tout une expérience », assure Aline Faucheur. « C’est le soin du visage le plus sophistiqué à ce jour grâce à son éventail de techniques ». Il s’exerce en profondeur. Si bien que les personnes qui reçoivent ce soin ressentent une détente absolue dans tout le corps. Au cours de ma séance d’une cinquantaine de minutes, une relation de confiance s’établit entre le praticien et le client. « Le thérapeute adapte les pressions en fonction de la personne qu’il a entre ses mains ». L’objectif ? « Que ce soin soit source de relaxation et d’introspection ». Cette pratique permet, ainsi, de se recentrer, de diminuer le stress, mais aussi de rebooster la personne. Et surtout d’estomper efficacement les signes de l’âge. « Les effets sont immédiats et spectaculaires dès la première séance », affirme la spécialiste avant d’ajouter. « Ce soin permet d’éliminer les toxines et déchets qui ont été cristallisés. Le visage retrouve toute sa fraîcheur, les muscles, une certaine souplesse. La peau est purifiée ».

Un massage du visage drainant et liftant

Le Kobido est un massage complet de visage, du cou, des bras et du décolleté, composé d’une multitude de manœuvres manuelles : lissages, effleurages, pétrissages, drainage, pincements… « Ces gestuelles améliorent la circulation sanguine et énergétique, favorisent l’élimination de toxines par le système lymphatique, tonifient les muscles, libèrent le visage des crispations et des tensions principales sources des rides ».


À qui s’adresse ce soin ?

Il s’adapte aussi bien aux hommes qu’aux femmes et convient à tous les âges. Tout le monde a besoin de se faire chouchouter, non ? Pour une meilleure efficacité, il convient cependant de le commencer le plus tôt possible. « À 30 ans, c’est bien », informe Aline Faucheur. « Cela permet d’être dans le préventif ». Et d’ajouter : « Mais il y a aussi des femmes de 80 ans qui viennent me voir et qui n’ont jamais fait jusqu’à maintenant de massage facial ou de lifting. Bien sûr, l’effet visuel est moins flagrant, mais cela permet de se réconcilier avec son image ».


Combien de séances réaliser pour un effet anti-âge ?

« Trois séances au cours du premier mois, puis une séance par mois ensuite pour une femme au visage mature, d’une cinquantaine d’années. Cela permet d’atténuer les rides d’expression et de travailler sur les adhérences musculaires », assure la fondatrice du cabinet Faucheur Paris. « L’idée est d’accompagner la maturation du visage en beauté ». Pas question pour la thérapeute de parler de massage anti-âge. « Je préfère parler de lifting manuel naturel. C’est beau l’âge ! », conclut Aline Faucheur. « Il est bon de rester en beauté au-delà de l’âge ».


Un massage du visage à faire à la maison, inspiré du kobido

« A la fin de la séance, nous donnons des conseils aux clients pour entretenir leur visage et l’effet du massage reçu. Il existe des techniques d’automassage très simples à réaliser qui permettent, non seulement, de procurer une relaxation profonde, mais également d’agir sur les terminaisons nerveuses et d’améliorer la nutrition cellulaire », explique Aline Faucheur. La facialiste nous donne quelques techniques d’automassage facial. Voici les différentes étapes à suivre :

1. Avec la pulpe des doigts, index et majeur en ciseau, pincez le muscle du menton et étirez-le en glissant jusqu’aux oreilles - répétez l’opération 3 fois.

2. Mobilisez les muscles des joues avec la paume des mains et massez en lissages profonds des commissures des lèvres jusqu’aux tempes - répétez l’opération 3 fois.

3. Mains à plat sur les joues, réalisez des tapotements énergiques et rebondis - répétez l’opération 3 fois.

4. Avec la pulpe des doigts, écrasez et repassez la ride du lion (entre les sourcils) du bas vers le haut. Répétez ce geste sur les rides du front, du centre vers l’extérieur.

Quels soins utiliser pour réaliser son automassage ? « Il est important d’utiliser des soins naturels. Vous pouvez utiliser une huile de massage végétale (de préférence de première pression à froid et bio), qui permettra de faciliter la fluidité des gestuelles, ou une crème suffisamment onctueuse ».

Huile de jojoba bio de WAAM 100% naturelle, assouplissante, nourrissante et anti-rides. convient aux peaux sèches et grasses.