Le massage anti-cellulite, pourquoi marche-t-il aussi bien ?

Nous vos expliquons pourquoi le massage anti-cellulite marche aussi bien afin de se sentir à l'aise et de retrouver une peau plus tonique


Malaxer, étirer, lisser, tapoter la peau… Il n’y a pas plus efficace pour se délester de ses capitons contrariants. D’ailleurs, le palper-rouler ciblé fait le job depuis pas loin de quarante ans. Ce qui est nouveau et intéressant, c’est la démarche d’une kinésithérapeute, Anne Cali, qui a su convaincre le phlébologue Philippe Blanchemaison de lancer une étude sur dix patients pour valider les résultats de son massage manuel. C’est après des années de pratique du palper-rouler traditionnel qu’elle constate que son geste s’est peu à peu modifié, qu’il est plus efficace et agit plus vite. Elle se pose alors pour décrire sa technique qu’elle appelle GAD (glisser, appuyer, décoller). Le protocole de l’étude : quinze séances de 30 minutes à raison de trois par semaine. Un mois plus tard, la preuve est faite d’une amélioration nette de la qualité de la peau et d’une perte moyenne de 3,7 centimètres de tour de cuisses et de 8 centimètres de tour de taille. Spectaculaire ! L’explication de la kiné ? « Avec cette méthode, c’est comme si on faisait dans le même temps un drainage lymphatique et un palper-rouler traditionnel. »



Les raisons de son efficacité

« La main s’adapte aux reliefs du corps et permet une saisie profonde des tissus, derme et hypoderme, même dans les zones avec un relief osseux comme la taille ou les hanches », observe Anne Cali. « L’action mécanique de la main sur les tissus entraîne une réponse biologique prouvée, confirme le Dr Blanchemaison. Ce phénomène de mécanotransduction agit sur le fibroblaste (la cellule cutanée garante de la fermeté), et va produire 15 % à 30 % de collagène en plus. » Intéressant quand on sait que cette production diminue avec l’âge et que la rigidification des fibres de collagène est responsable de l’aggravation de l’aspect peau d’orange et du relâchement. Autre cible ? Le système lymphatique. « Le palper-rouler draine et améliore l’aspect de la peau en libérant l’eau emprisonnée entre les cellules graisseuses », décrit encore le phlébologue. D’où une perte en centimètres qui peut être bluffante, puisque ces techniques favorisent aussi la lipolyse, autrement dit le déstockage des cellules graisseuses. Et ce n’est pas tout. « Lors du massage, des endorphines, ou hormones du bien-être, sont libérées, ce qui contribue à la détente physique et psychologique, souligne Anne Cali. La levée des zones de tensions musculaires et la libération de chaleur provoquée par le frottement des mains sur la peau participent à la sensation de bien-être. »


Les conditions pour que ça marche ?

La régularité : les pros sont formels, inutile de démarrer par deux massages, d’arrêter, puis de reprendre le mois suivant. L’idéal ? Deux séances minimum par semaine. Et si vous commencez à voir un résultat à partir de la cinquième, il en faut souvent une dizaine, et plus en cas de cellulite ancienne et fibrosée. « C’est comme le sport, explique la kiné Odile Vilain. Une séance par semaine, c’est de l’entretien, mais, pour une amélioration de la silhouette, il en faut deux. » Cela représente un vrai budget, alors, autant faire ce qu’il faut. Car, aussi ciblé soit-il, un massage donnera peu de satisfaction si on ne se met pas en « format cure », selon l’expression de Claire Martichoux, la fondatrice des instituts Les Petits Soins. « La meilleure façon de stimuler la lipolyse, c’est d’éviter les sucres et les graisses industriels, de se mettre en vigilance alimentaire et sportive », rappelle le Dr Blanchemaison. Son conseil : marcher 30 à 45 minutes après le massage pour brûler les adipocytes mobilisés pendant la séance. « Toute la stratégie silhouette ne repose pas que sur le massage, convient Anne Cali. Comme les résultats sont rapides, la plupart des femmes n’ont pas envie de gâcher ça, donc elles font attention à ce qu’elles mangent, elles ont envie de bouger plus et de ne pas rater leur séance de piscine ou de Pilates. » Plus vous solliciterez les muscles profonds, meilleur sera le retour veineux, moins vous aurez de cellulite. « Je trouve ce massage énergisant. Après, je me sens plus tonique et cela me motive pour faire attention à ce que je mange. Je ne prends plus de sucre en fin de repas comme avant, je n’en ai même plus envie », apprécie Valérie, qui voit sa peau se lisser peu à peu et qui a déjà perdu 4 centimètres de tour de taille en six séances.