Kobido : le lifting naturel des Japonaises

Dernière mise à jour : 18 mars

Nous croyons dur comme fer aux massages du visage pour lutter contre les signes du temps. L’un d’entre eux fait fureur, il est japonais et s’appelle Kobido.


Se faire masser le visage, c’est la grande tendance du moment. « Une façon d’appréhender davantage l’individu dans sa globalité, de reconnecter le corps et l’esprit ». Et dans les instituts, c’est à celui qui proposera le modelage le plus original. Dans ce registre, il y en a un qui fait beaucoup parler de lui, c’est le Kobido, un massage ancestral japonais du visage.


Des manœuvres kobido pour le visage et le corps


Transcription corporelle des techniques du kobido, le rituel se décompose en trois phases : d’abord un mélange de lissages et de manoeuvres décontractantes pour libérer le visage des tensions à l’origine des rides et fluidifier la circulation énergétique. Sur le corps, lissages et étirements alternent pour dénouer les tensions. Suivent pétrissage, pincements et percussions pour relancer le métabolisme cellulaire et oxygéner les tissus, et modelage du corps pour accéder à un lâcher-prise absolu. Dernière étape, le drainage favorise l’évacuation des toxines et stimule la régénération cellulaire.


Résultat : le teint est lumineux, les rides gommées, le corps revigoré et la sérénité retrouvée.


Pour qui et à quelle fréquence ?


C'est un massage qui s'adresse principalement aux visages fatigués ou touchés par les signes de l’âge. Comme toute pratique anti-âge, une seule séance ne suffira pas à obtenir un résultat optimal. Il est donc conseillé d'effectuer une dizaine de séances.